Camille Pissarro

(Saint Thomas, îles Vierges 1830 — Paris 1903)

grand hotel pissarro berneval

Me voilà à Berneval, jolie station balnéaire à une heure de voiture de Dieppe. Je suis pour l’instant au Grand Hôtel. C’est un vrai nid entouré d’arbres et de côteaux, et une jolie plage… (Lettre de C. Pissarro à son fils Lucien, le 11 juillet 1900, du Grand Hôtel de Berneval).

Né aux Antilles danoises, Camille Pissarro étudie la peinture à Paris aux côtés de Daubigny et de Corot, se lie d’amitié avec Monet, Cézanne, Guillaumin, puis Renoir et Sisley. Il peint beaucoup, principalement des paysages d’Ile-de-France et de Normandie. En rupture avec l’académisme officiel, il expose au Salon des Refusés en 1863. Réfugié à Londres en 1870, il y découvre les œuvres de Turner qui ont sur lui comme sur Monet une influence déterminante. Il est de toutes les expositions impressionnistes à partir de 1874.
Cet acteur principal du mouvement impressionniste vient sur notre côte pour y travailler mais aussi pour offrir des vacances à ses proches. En 1900, il s’installe au Grand Hôtel. Il revient les étés suivants, installe sa famille dans une villa au Petit Berneval et, de son côté, loue une chambre à Dieppe pour y peindre.
S’il a laissé de belles vues de Dieppe, Camille Pissarro a également aimé saisir les lumières et les couleurs de notre village : Le jardin de l’hôtel, Berneval, des Vue de Berneval et Vue de l’épicerie de Berneval, mais aussi la Route de Berneval le Petit (maison Thiévain), ou Près de Berneval, matin. Toutes ces toiles, disséminées de par le monde, ont été peintes en 1900.

Texte : Dominique Corrieu-Chapotard. Carte postale : collection Mairie de Berneval.

| Designed by: seo company | Thanks to seo services, seo company and seo company