Loïc Dubigeon

(Nantes 1934 — Derchigny-Graincourt 2001)

Né à Nantes dans une famille d’armateurs, c’est sur notre côte que ce peintre mondialement reconnu a passé les dernières années de sa vie.
Après une formation et un début de carrière dans l’architecture, il devient un artiste au répertoire très varié. En 1963, il reçoit le prix de la Biennale de Paris, récompense à la suite de laquelle il expose en France mais aussi à l’étranger.
Il utilise différentes techniques picturales et ses peintures sur divers supports (il réalise de grandes fresques murales), ses dessins, ses collages, se trouvent dans les collections de nombreux musées : Musée d’art moderne de Paris, de San-Francisco, de New York, d’Amsterdam, de Boston, de Vienne… et de Dieppe [Car Ferry, 1975 et Falaises à Berneval, 1997]. Il est également l’auteur de motifs de carrés Hermès.
Loïc Dubigeon vivait dans le domaine de Wargemont (Derchigny-Graincourt), qui avait accueilli Pierre-Auguste Renoir à la fin du XIXème siècle. Il y occupait la « maison du gardien », mais, pour peindre, traversait la route départementale : c’est en effet à Berneval, dans un appartement loué à la municipalité sur la place de l’église, qu’il travaillait.
En hommage à cet homme qui avait su se faire apprécier des populations de nos deux villages, une rue de Berneval le Grand et la bibliothèque de Derchigny-Graincourt ont été baptisées du nom de Loïc Dubigeon, respectivement en 2006 et en 2007.

Texte : Dominique Corrieu-Chapotard

| Designed by: seo company | Thanks to seo services, seo company and seo company