Oscar Wilde

(Dublin 1854 – Paris 1900)

oscar wilde

Né à Dublin, Oscar Wilde y commence ses études qu’il poursuit à l’université d’Oxford. Auteur reconnu de pièces de théâtre, de poèmes, de nouvelles, de contes, il montre aussi destalents de pamphlétaire en tant que journaliste. Son roman Le Portrait de Dorian Gray (1891) lui vaut une notoriété mêlée de réprobation.
En 1895, il est condamné à 2 ans de travaux forcés pour homosexualité. Lorsqu’il sort en mai 1897 de la prison de Reading, il quitte l’Angleterre pour Dieppe où il s’installe sous le nom de Sebastian Melmoth. Devant l’hostilité de la communauté anglaise dieppoise, il se réfugie à Berneval. A l’Hôtel de la Plage où commence son séjour, il reçoit ses amis, parmi lesquels André Gide. Ses journées s’écoulent entre travail (il commence la Ballade de la geôle de Reading, publiée en 1898) et promenades. Il loue le chalet Bourgeat pour un séjour plus confortable. Mais quand, le temps passant, sa véritable identité commence à être connue, il rejoint à Naples son ami Alfred Douglas. C’est à Paris que sa vie s’achève, quelques années plus tard, en 1900, dans la solitude.
Le chalet et l’hôtel où il a résidé ont disparu pendant la seconde guerre mondiale. Mais la sente Oscar Wilde, inaugurée le 17 mai 1997 par Merlin Holland, son petit-fils, longe l’emplacement du chalet et rappelle la présence de celui qui écrivait de Berneval à l’un de ses amis : « La mer a une jolie plage, vers laquelle on descend à travers un chemin creux, et la terre est couverte d’arbres et de fleurs, tout à fait comme dans un coin du Surrey ».

Texte : Dominique Corrieu-Chapotard. Photo plaque : Reflex-Edition-Diffusion.

panneau wilde

| Designed by: seo company | Thanks to seo services, seo company and seo company